Une histoire d’amour

Chancelier du duc Philippe Le Bon, Nicolas Rolin épouse la femme de sa vie, Guigone de Salins à 47 ans après avoir été veuf à deux reprises. Le couple formé par Guigone et Nicolas aura trois enfants : Louise, Claudine et Antonin. Jeune comtesse beaunoise de 20 ans, pieuse et très charitable, c’est elle qui l’incitera à mettre sa fortune au service des plus nécessiteux en fondant les célèbres Hospices de Beaune en 1443.

Ils ont mené ensemble une aventure colossale et originale : la création d’un hôpital médiéval laïc pour apporter soins, réconfort, aide et consolation aux malades et aux déshérités.

Un couple emblématique

Nicolas Rolin

Chancelier des ducs de Bourgogne pendant plus de 40 ans, Nicolas Rolin est une personnalité politique importante de l’Etat Bourguignon du Moyen-âge. Né en 1376 au sein d’une famille bourgeoise d’Autun, Nicolas Rolin est une grande figure politique de l’Etat bourguignon au XVe siècle. Juriste de formation, il a d'abord servi Jean sans Peur puis son fils Philippe Le Bon. Son second mariage avec Marie des Landres favorise son entrée dans la bourgeoisie de Paris, et lui donnera quatre enfants.

Veuf pour la seconde fois, il épouse le 20 décembre 1423 Guigone de Salins, elle-même issue de la noblesse comtoise. Au cours de sa vie, il a acquis de nombreuses seigneuries, châteaux et maisons fortes : à sa mort en 1462, il possède une soixantaine de forteresses, dont trente situées en Bourgogne.

Nicolas Rolin
Rogier van der Weyden
Guigone de Salins
Rogier van der Weyden

Et Guigone de Salins

Noble dame du Moyen-Age, Guigone de Salins nait en 1403 au sein de la famille des seigneurs de Salins-la-Tour du Jura. Dame de charité, elle incite son mari à faire œuvre de charité et fonde avec lui les Hospices de Beaune. C’est elle qui a l’idée d’introduire l’art dans l’hôpital, où les malades sont alors soignés dans un décor de palais. Devenue veuve en 1462, elle continue de diriger l’Hôtel-Dieu et consacre la fin de sa vie, jusqu’en 1470, au réconfort des malades.

Découverte exceptionnelle

Le tombeau de Nicolas Rolin

Le tombeau de Nicolas Rolin a d'ailleurs récemment été retrouvé à Autun ! La sépulture du chancelier du duc de Bourgogne a été exhumée du sous-sol d'une église aujourd'hui disparue ! C'est un éperon, signe héraldique de ses armoiries qui a permis de l'identifier par les archéologues. 

 

 

Les hospices de Beaune

Joyau de l’architecture médiévale

C'est au XVème siècle que Nicolas Rolin fait construire les hospices au centre de la ville de Beaune. A cette époque, la misère et la famine règnent en Bourgogne et il décide d'offrir un hôpital à ceux qui n'ont rien. Nicolas Rolin s'inspire de l'architecture des Flandres pour construire l’édifice, preuve du lien étroit entre la Bourgogne et la Flandre, nouvelle vassale de la maison des ducs de Bourgogne.

Remarquablement préservées depuis leur fondation, les hospices sont aujourd'hui le monument le plus visité de Bourgogne, emblème de la région dans le monde entier grâce à ses toits multicolores et ses lits à baldaquins rouges immortalisés dans le film "La grande Vadrouille".

En savoir plus sur les hospices de Beaune

Hospices de Beaune
Quentin Lafon
Hospices de Beaune Quentin Lafon
Entrée des Hospices de Beaune
Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Entrée des Hospices de Beaune Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Lits dans la Salle des Pôvres
Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Lits dans la Salle des Pôvres Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Salle des Hospices de Beaune
Bourgogne-Franche-Comté Tourisme - Corinne VASSELET
Salle des Hospices de Beaune Bourgogne-Franche-Comté Tourisme - Corinne VASSELET
Tableau du Jugement dernier
Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Tableau du Jugement dernier Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Murs des Hospices avec inscription Seulle
Wikipedia - Arnaud25
Murs des Hospices avec inscription Seulle Wikipedia - Arnaud25
Rogier van der Weyden
L’amour toujours

Les secrets des Hospices

Le fameux polyptique du Jugement dernier réalisé par le peintre flamand Rogier Van der Weyen représente une œuvre majeure à découvrir aux hospices, Mais cet hôpital médiéval recèle de bien d’autres trésors : pour célébrer son amour pour sa femme, Nicolas Rolin a fait décorer les murs avec cette inscription que l’on peut encore voir « Seulle » comme « seule dame de mes pensées ».

Visiter les Hospices 

 

 

D'autres lieux à Découvrir en Côte-d'Or

En résumé
A propos
Hospices de Beaune Quentin Lafon
Entrée des Hospices de Beaune Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Lits dans la Salle des Pôvres Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Salle des Hospices de Beaune Bourgogne-Franche-Comté Tourisme - Corinne VASSELET
Tableau du Jugement dernier Côte-d'Or Tourisme - Rozenn Krebel
Murs des Hospices avec inscription Seulle Wikipedia - Arnaud25