BackGround

Wiki Côte-d'Or

Située au cœur de la Bourgogne, la Côte-d’Or est un département riche d’histoire et de patrimoine. L’art est ici roman ou gothique, mais aussi art de la table et art de vivre. 

La Côte-d’Or est placée à un carrefour européen et ce depuis des temps immémoriaux. Terre d’accueil mais aussi centre de rayonnement grâce aux civilisations et populations les plus variées qui s’y sont côtoyées. Nœud ferroviaire et routier là où voies romaines et axes commerciaux se croisaient. Elle est aujourd’hui remarquablement desservie par le rail – 3 gares TGV : Montbard (à 1 heure de Paris), Dijon, et Beaune – comme par l’autoroute, pour rejoindre directement Lille, Paris, Lyon, Marseille, Montpellier, Besançon, Nancy, Mulhouse, Strasbourg, les Alpes, l’Allemagne, la Suisse, le Luxembourg, l’Espagne… Le département est positionné sur la limite de partage des eaux et de trois bassins vers lesquels les eaux de la Côte-d'Or se répartissent : Méditerranée (par la Saône et le Rhône), Manche (par la Seine), Atlantique (par la Loire). 

La Côte-d'Or se situe à une altitude modérée, comprise entre 180 et 650 mètres. Le point culminant est néanmoins situé à Ménessaire, dans le Morvan, à 720 mètres d'altitude ! Dijon se trouve à 227 mètres d'altitude. 
 
Le climat de la Côte-d'Or est plutôt tempéré océanique. Pour autant, des différences sensibles sont notées selon les zones de Côte-d'Or (caractères de semi-continentalité) et il a été constaté l'existence de micro-climats sur le département.
 
La Côte-d’Or doit son nom à la couleur qui, en automne, embrase les vignes plantées sur ses coteaux aux villages prestigieux : Gevrey-Chambertin, Vosne-Romanée, Nuits-Saint-Georges, Beaune, Pommard, Meursault, Puligny-Montrachet… Mais malgré le caractère exceptionnel de ses crus, il ne faut pas réduire la Côte-d’Or à sa côte viticole. Aux quatre coins du département, des paysages se dessinent. Chacun de ces territoires est une pièce maîtresse du puzzle côte-d’orien : une fois assemblé, il dévoile toute sa diversité.