SLUTER Claus

A sa rencontre

Son empreinte en Côte-d'Or :

Les oeuvres majeures de Claus Sluter peuvent aujourd'hui encore être admirées à Dijon.
Le tombeau de Philippe le Hardi se trouve dans la salle des gardes du Musée des Beaux-Arts de Dijon. Le puits de Moïse, toujours situé sur le domaine de la Chartreuse de Champmol, est accessible dans le cadre des visites commentées proposées par l'office de tourisme de Dijon.

Biographie

Claus Sluter rejoint la cour de Bourgogne en 1385. A cette époque, il est appelé par le duc de Bourgogne Philippe le Hardi pour rejoindre l'équipe de Champmol dirigée alors par Jean de Marville auquel il succède en 1389.
Fondée par le duc pour être la nécropole de la lignée des Valois, la Chartreuse de Champmol fut un prodigieux foyer artistique où travaillèrent des artistes de Paris et du Nord. Accaparé par les travaux de la Chartreuse, Sluter ne respecte pas l'engagement pris en 1404 auprès de Jean sans Peur qui lui demandait à l'époque de terminer le tombeau de son père, Philippe le Hardi, dans les 4 ans. Celui-ci fut achevé par son neveu Claus de Werve.
Avant sa mort, Sluter réalise un dernier ensemble, aujourd'hui disparu, pour le château de Germolles, résidence favorite de Philippe le Hardi et Marguerite de Flandre : une scène champêtre où le couple est représenté assis sous un orme, entouré de moutons.
Claus Sluter est une figure majeure de l'art au Moyen Âge, son style, qui rompt avec le " gothique international " de l'époque, aura une influence très marquée en Bourgogne mais également en Europe.
Oeuvres : le puits de Moïse, le tombeau de Philippe le Hardi, le portail de la chapelle de la Chartreuse de Champmol à Dijon.

Carte interactive

  •  Hôtels
  •  Chambres d'hôtes
  •  Locations de vacances
  •  Hébergements collectifs
  •  Campings
  •  Aires de camping-car
  •  Restaurants
  •  Sites et monuments
  •  Musées
  •  Parcs et jardins
  •  Offices de tourisme
  •  Restaurants
  •  Producteurs
  •  Caves
  •  Aires de pique-niques
Chargement...