Secrets d'histoire en Côte-d'Or

Stéphane Bern et ses "Secrets d'histoire" ont encore de beaux jours devant eux en Côte-d'Or ! Ici comme souvent la grande histoire passe par de petites, qui parfois on tout changé. Suivez le guide à travers les siècles et les monuments de Côte-d'Or ou "quand les anecdotes de l'histoire éclairent la vie des grands monuments".

 

A Saulieu, la basilique Saint-Andoche, qui fête ses 900 ans en 2019, peut dire merci à Charlemagne. En effet, durant ses nombreuses batailles contre les sarrasins vers 750, l'empereur des Francs, rentrant de Lombardie, fit une petite pause en forêt pour satisfaire un besoin urgent. Hélas, un sanglier de mauvais poil s'en trouva dérangé et chargea l'intrus. Charlemagne en danger pria saint Andoche lui demandant de lui porter secours. En échange, il lui promit une chapelle. Aussitôt sauvé, l'empereur dressa Saint-Andoche à Saulieu et qui après une histoire encore bien mouvementée est aujourd’hui encore debout aux portes du Morvan. 

+ d'infos sur Saulieu et la basilique St Andoche 

 

 

L'abbaye de Fontenay, ne serait sans doute pas inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco si elle n'avait pas croisé la route des fameux frères Montgolfier ! Fondée en 1118 par Bernard de Clairvaux qui deviendra Saint Bernard, l'Abbaye de Fontenay survit à la révolution Française et est rachetée en 1820 par le papetier Elie de Montgolfier, neveu des inventeurs des ballons, qui développe l'activité avec ses enfants. En 1852, elle est classée monument historique. Au 20ème siècle, c'est la famille Aynard, descendant des Montgolfier et amoureuse du patrimoine qui reprend les affaires et décide de faire renaître l'abbaye dans sa splendeur originelle. C'est grâce à eux que l'abbaye de Fontenay a été le premier monument historique privé inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco (en 1981).

+ d'infos sur l'Abbaye de Fontenay et son histoire

 

 

Le propriétaire du château Fontaine Française à quelques kilometres de Dijon est (peut-être) l'héritier du rocher de Monaco ! Tout arrive, il y a sept générations, quand la princesse Honorine de Monaco, alors cousine du prince Albert Ier (occupant du trône), épouse le marquis de La Tour du Pin, à qui appartient Fontaine. Après la 1er guerre mondiale, c'est à Aynard, marquis de Chabrillan, arrière-petit-fils d’Honorine et trisaïeul de Louis de Causans, heritier actuel du chateau, que devrait revenir la principauté de Monaco faute d'héritier...Mais l'état français se mele de l'affaire et pour des raisons politiques impose au Prince Louis II sans enfant de reconnaitre l'une de ses filles illégitimes comme future princesse heritiere. C'est donc Charlotte, fille d'une lingère du palais qui donnera naissance à Rainier de Monaco, créant ainsi une nouvelle branche à l'arbre généalogique des Grimaldi, laissant de côté les propriétaires de Fontaine-Française...Surprise, en 2016, Albert de Monaco s’annonce à Fontaine. Le prince reste deux ou trois jours au château, se balade dans le village, sous le regard incrédule des habitants et se recueille sur la tombe d’Honorine… affaire à suivre ! 

+ d'infos sur le Château de Fontaine Française

 

 

La chouette, animal porte-bonheur de la ville de Dijon serait elle... un hibou ? Vous ne pouvez la manquez si vous vous baladez à travers Dijon, la petite chouette en pierre sculptée dans un contrefort de l’église Notre-Dame est du genre à attiser la curiosité ! Porte-bonheur traditionnel et avant tout témoin du temps, la chouette est devenue un véritable symbole local qui soulève parfois quelques interrogations… Rue de la Chouette, parcours de la Chouette…Suivez la tradition et touchez-la de la main gauche, placez votre main droite sur le cœur et la chouette exaucera votre vœu ! Comme l’atteste la pierre polie par le temps et surtout par les milliers de mains venues la caresser, cette tradition n’est pas toute jeune 

Et si la chouette était en réalité un hibou ?

Ce serait le comble ! Et pourtant, qui n’a pas remarqué les petites pointes en forme d’oreilles qui surplombent la tête de la sculpture ? Mais, c’est bien connu, les chouettes n’ont pas d’oreilles… Il s’agirait donc simplement d’aigrettes ; une petite zone de plumes présente uniquement chez les hiboux ! Même les spécialistes de la Ligue de Protection des Oiseaux se sont penchés sur le sujet et n’y voient pas d’autres explications. De quoi remettre en question des siècles de tradition. Mais pour certains, l’hypothèse du hibou est loin d’être illogique puisqu’il pourrait s’agir de la représentation d’un hibou grand duc pour rendre hommage aux célèbres Ducs de Bourgogne.

+ d'infos sur Dijon et sa chouette 

 

Encore plus de secrets d'histoire en Côte-d'Or ? C'est par ici !  et là aussi ;-)