L'oeil de Sparse "Hot Côte-d'Or !"

Chaque mois, Sparse et son regard impertinent nous offre sa vision de la Côte-d'Or, un brin décalée ;-)

Un tour à Flav’

On file à Flav', Flavigny-sur-Ozerain, cité médiévale classée. C'est beau. Tout simplement. La ville a été repérée dans une des éditions des "Plus beaux villages de France" à la télé. Merci Stephane Bern ! Village fortifié. Belle vue. Il y a encore des moines dans l'abbaye. Il y règne une ambiance mi-bonne-vielle-campagne-à-papa et mi-salut-on-est-de-Versailles-et-on-veut-fuir-la-pollution, y'a pas une baraque à racheter. Hé ouais, c'est coté Flavigny maintenant. Vous pouvez visiter la fabrique des fameux anis. Qui vient d'ouvrir un café. Ou chiller à l'épicerie boire une mousse avec les gens du coin.

  On se rend à ce fameux défilé de mode agricole à l'heure de l'apéro. En fouillant un peu, on se rend compte que la vie culturelle dans le coin est étrangement active. On peut aller aux Nuits Péplum en juillet, ou à Alésia. On peut aller au festival en Auxois à Venarey, nos petites courses hippiques à Vitteaux, y’a des concerts dans des petits lieux sympas, on va désormais au festival Pimpinella. Je te case tout de suite qu'il se tiendra dans toute la ville de Flavigny les 26 et 27 juin prochain. Concerts, DJs, dégustations et terroir pour une bouchée de pain.  

Un défile de mode agricole

défilé agricole flavigny sparse Collage

Le défilé de mode se tient à quelques kilomètres de Flavigny. Au lieu-dit de Chaudot. Honnêtement, on ne sait pas du tout ce que ça peut donner. Ça se passe dans une stabule. Pour la faire très vite aux citadins, c'est une étable, un grand hangar qui contient 150 vaches le reste du temps. D'ailleurs, l'agriculteur en a laissé une avec son veau. Pas le choix, elle a vêlé le matin même. On nous demande de ne pas trop la déranger.   C'est une association de théâtre du coin, la fabrique à Berlue, qui a organisé ça. Elie, son président (qui défile aussi), nous explique que leur but est d'organiser des évènements là où on ne les attend pas. L’étable est à son père agriculteur. L’évènement est gratos.   Bon, quand ils font un défilé de mode en Haute Côte-d'Or, il y a 700 personnes dans le public. Tout simplement. Plus que ce que toutes les salles de spectacles dijonnaises en espèrent en un week-end Gros succès. La plupart sont des gens du coin. Quelques intermittents Dijonnais (qui vivent tous dans la vallée de l'Ouche toute proche, on vous le rappelle). Beaucoup de familles d'agriculteurs. J’en profite pour vous placer que la tendance 2015 en haute Côte-d'Or, c'est la polaire, elle est de retour. Dans le public, il doit y en avoir 300. Et, oui, le secret de l'organisation, c'est que les modèles du défilé sont agriculteurs eux-mêmes, ou de la famille d'agriculteurs.     On nous annonce un défilé de "basse couture". Lagerfeld au Grand Palais, mais dans une stabule. La piste traverse les 100 mètres de l'étable. La scénographie est chiadée. Le défilé est pro sans se prendre au sérieux. Tout le monde joue le jeu. Ça applaudit, ça rigole dans le public. L'ambiance est excellente. C'est drôle. La bande son est travaillée, mélange de montage son de la campagne avec du gros hit de défilé plein pot. Côté fringue, c'est du détournement de tenues d'agriculture, des découpages/assemblages de cottes, de bouts et de peaux d'animaux, de matières ou d'outils typiques du métier. Y'a pas grand chose de portable mais là aussi ça ne se prend pas au sérieux. On croise une tête de porc, une robe de mariée avec tribu de poules vivantes intégrée, etc. Après le défilé, on mange, on boit un coup. Orgasme gustatif sur la tarte à l'Époisses. Et on danse. C'est petit baloche. Bon enfant, c'est pas exactement les baloches qu'on fréquentaient plus jeunes où le seul intérêt consiste à attendre que les jeunes des villages concurrents boivent assez pour se mettre des coups dans la gueule. Là, c'est plutôt famille avec un oncle qui nous reprend des classiques variét' pas dégueu (Nino Ferrer, Daho, les Rita, Dutronc… mais pas un Sardou ! Pas un Get Lucky). On y croise les viticulteurs du seul domaine de Flavigny qui nous annoncent que c'est chez eux que se passe la première soirée du festival Pimpinella, le 26 juin.  

Si c'est la même ambiance qu'ici, on y sera. Parce que là, les mecs de l'Auxois viennent de nous donner une bonne leçon de teuf originale et bien préparée. On en veut encore.

defilé agricole flavigny 2015 sparse 3

Chablis Winston

SPARSE_LOGO-2015 (2) Sparse est ton guide moderne de la vie. Un magazine disponible en Bourgogne Franche Comté qui vous arrose de plaisir tous les trois mois. Plus de 80 pages de reportages, d’enquêtes et de rencontres autour de votre région préférée. Comment ? Ça coûte combien ? 0 euro.