Entrez dans l’Histoire de France !

A la frontière de la Bourgogne et de la Franche-Comté, la Vingeanne Val de Saône était autrefois un territoire stratégique. Beaucoup de nobles familles ont décidé d’y construire leurs châteaux. Marion et Anouk ont fait un bond dans le temps en allant visiter ces demeures allant de l’époque médiévale au XVIIIème siècle. Elles vous livrent leurs ressentis :

Le château d’Arcelot à la grande histoire familiale

Le château d’Arcelot fut construit au XVIIIème siècle par la noble famille Verchère. En partant de Dijon, lorsque l’on entre dans le petit village d’Arcelot, on est tout de suite subjugué par l’imposant château que l’on aperçoit de loin. La route allant tout droit depuis Dijon a été construite exprès par la famille. La belle histoire, c’est que la descendance vit toujours dans ce château. On le ressent très bien : chaque génération a apporté sa petite touche personnelle  décorative. Vous pouvez aussi bien tomber sur une statue de type néoclassique, inspirée de l’Antiquité, sur des objets rapportés de l’Afrique ou encore sur une magnifique verrière du XIXème siècle. La décoration néo-classique donne au château ce côté exubérant que l’on n’imagine absolument pas lorsque l’on est en extérieur.

chateau d © M.ABRIAL @ Côte-d'Or Tourisme

 

Les différentes générations ont vécu ici de nombreuses histoires dignes de celles de romans. Un exemple : sous la Révolution, l’une des jeunes filles de la famille, Louise Adélaïde, alors à peine âgée de 11 ans, a vécu seule dans la cuisine durant quatre ans afin d’assurer la vie au château. Un autre exemple : l’un des propriétaires a perdu sa femme décédée en couche dans la chambre jaune. Il l’aimait tellement qu’en sa mémoire, il a fait construire un mausolée dans la petite chapelle, et ne s’est jamais remarié. On a vraiment apprécié d’écouter l'aimable guide nous raconter toutes ces anecdotes familiales !

Le château de Fontaine-Française et ses magnifiques extérieurs

Autrefois un château fort qui avait vu le roi Henri IV gagner contre les espagnols, l’actuel château de Fontaine-Française fut construit en 1754 par François Boullioud, dont la descendance vit toujours ici. Ce château a joué un rôle important dans la culture du XVIIIème siècle puisqu’ici s’organisait des salons littéraires, très appréciés à l’époque ! Et pas n’importe qui s’y rendait : le philosophe Voltaire serait passé par là !

chateau de fontaine française © M. ABRIAL - A. DOUSSOT @ Côte-d'Or Tourisme

 

Mais le plus impressionnant, ce sont les extérieurs du château avec son très vaste plan d’eau (où les cygnes ont plutôt l’air de s’y plaire), ainsi que son jardin classique à la française. On y trouve un parc de 400 tilleuls taillés en portique. D’ailleurs, on se demande  toujours comment tiennent les branches !

L’étonnant château médiéval de Rosières

Nous partons ensuite pour le village de Saint-Seine-sur-Vingeanne puisque c’est dans ce village qu’est indiqué le château de Rosières. Nous étions sur le chemin pour nous y rendre quand tout à coup, nous apercevons au loin (au milieu de nulle part il faut le dire), quelques bâtiments faisant penser à un corps de ferme. Plus nous nous approchons en voiture et plus le bâtiment principal s’impose à nous. Nous sommes tellement subjuguées par son volume que nous nous arrêtons devant pour voir de quoi il s’agit. Et là, surprise : le château de Rosières ! Nous nous faisons une joie d’aller visiter ce château qui doit sûrement abriter de petits trésors !

CHATEAU DE ROSIERES_1 © M. ABRIAL - A. DOUSSOT @ Côte-d'Or Tourisme

 

Situé à la frontière entre Bourgogne et Franche-Comté, ce château du XIVème siècle a connu de nombreuses batailles à l’époque du duché de Bourgogne. Ce qui est très impressionnant, c’est le très bon état du château. Pour le coup, on a vraiment l’impression de retourner au Moyen-âge. Bertrand Bergerot, l’actuel propriétaire,  nous accueille très chaleureusement et nous fait découvrir les moindres recoins de ce château (même les plus étroits !). Quelques étages plus hauts, nous pouvons même nous prendre pour un garde en faisant le chemin de ronde et admirer l’imposante charpente d’origine. Bien sûr la vue depuis le haut du château est impressionnante ! Envie de vous de vous prendre pour un chevalier quelques jours ? Très bonne nouvelle ! Le château dispose de quatre chambres d’hôtes, toutes dans l’ambiance médiévale, mais avec le confort d’aujourd’hui bien sûr !

Le très parisien château du XVIIIème siècle de Beaumont-Sur-Vingeanne

Un conseil lorsque vous arrivez à Beaumont-sur-Vingeanne : n’imaginez surtout pas que le château  est du même type que les autres châteaux visités, de la même époque. En apparence, il est plus proche de la taille d’une maison de campagne. Mais en apparence seulement ! Car il est tout de même composé de trois étages, bien visibles depuis la partie arrière du bâtiment. On ne s’attend pas à ça ! Son style architectural se rapproche davantage des hôtels particuliers parisiens que des grandes demeures de style néo-classique. Parisien oui, mais avec le petit côté bourguignon qui fait toute la différence : les tuiles vernissées sur le toit !

chateau de beaumon-sur-vingeanne © M. ABRIAL - A. DOUSSOT @ Côte-d'Or Tourisme

 

L’actuelle propriétaire nous apprend qu’il a été construit par l’abbé Jolyot en 1723, chapelain du roi Louis XV. Mais le mystère reste entier sur l’architecte en charge des travaux. Le nom de Pierre Alexis Delamair a plusieurs fois été cité, mais sans aucune certitude. Alors s’il y a des connaisseurs en la matière, la propriétaire est preneuse de toute information ! Autre bonne surprise de ce petit château, il est entièrement habité. Les propriétaires ont conservé la majeure partie de la décoration d’origine en y apportant la petite touche moderne. On ne se sent en aucun cas oppressé par la décoration comme on peut parfois l’être dans certains châteaux surchargés de couleurs et d’objets. Le parc extérieur est très classique mais vraiment grand. On s’imaginerait bien donner une réception ici. En y réfléchissant, on s’imaginerait bien vivre ici tout court…

Le château de Talmay, ou l’élégance à l’état pur !

Dernière visite, le plus grand des cinq châteaux : celui de Talmay. Nous apercevons son haut donjon de 50 mètres avant même d’entrer dans le village. Et quand arrivées devant, une seule pensée nous vient à l’esprit : « ce château en jette ! ».  Pour entrer dans le bâtiment principal, nous montons un escalier en pierre à double volée (oui comme celui dans Titanic !) et pour l’entrée arrière, nous passons encore par un escalier monumental. On dirait un château de princesse ! Le parc de sept hectares est aussi impressionnant que le château avec son magnifique jardin à la française (labellisé jardin remarquable !), un labyrinthe, un verger, une orangerie… Et ce qui est top, c'est que vous pouvez y organiser des réceptions. Envie d’un mariage à la Cendrillon ? Contactez le château de Talmay !

chateau de talmay © R. KREBEL - J-M SCHWARTZ - M. LACOURTABLAISE @ Côte-d'Or Tourisme