Bonne pêche avec le So Fish !

Chrystel , gourmande gastronome, a testé pour vous le restaurant de la Péniche Cancale à Dijon...Elle a aimé, non adoré !

C’est poisson, sinon rien ! Enfin presque…

Mais bon, on est venu pour ça après tout. Prévenu par la bande en plus !  Fais gaffe, c’est des accros de la morue, du rouget, de la dorade, de la sardine, du merlu…et de tout ce qui compte nageoires et écailles.  A une variante près pour grincheux ou allergique qui accompagnerait : poulet fermier autorisé exceptionnellement…parce que lui aussi, comme tous les poissons, il a fait le trajet marché-péniche dans la matinée. collage cancale Pour Aurore et Simon, les jeunes instigateurs de cette formule «marino-gastro »  sur la Cancale, tout est bon dans le poisson et ils ne se privent surtout pas d’en investir toutes les formes. Proposition monomaniaque, menu à choix restreints, on pourrait croire l’affaire facile. Détrompez-vous. Rien de plus compliqué que de faire l’unanimité avec peu. Et pourtant, à en croire les commentaires de nos voisins de table en ce jour ensoleillé de début septembre, avec vue sur les canards et la douce nonchalance du port « c’était parfait ». cancale 016   De mon côté, rien à dire non plus si ce n’est en effet « c’était parfait ! ». Du début à la fin, en passant par un milieu délicat de rougets barbets sur riz parfumés aux petits légumes qui m’a réconcilié avec les habitants de mon assiette (servis crus sans précaution ni avertissement quelques années en amont dans un restaurant dont je tairai le nom). Tout est fait maison et le matin, en cale, c’est toujours à deux qu'ils s’affairent à la préparation du menu (même s'ils assument le service un jour sur deux) après avoir préparé les voiles sur le pont. collage cancale2   Oui, vraiment, rien à dire sauf que le carpaccio de sardines en entrée sur son lit de jeunes pousses donne juste envie d’en acheter dix kilos pour le prochain week-end et d’épater les copains et que les poires au vin en dessert  me rendent un brin nostalgique à chaque fois que je regarde la photo que j’en ai faite et qui semble presque parfumer mon i-phone. Bref, pas la peine de vous faire mourir de jalousie, y a plus qu’à…prendre son agenda et cocher tous les jours susceptibles de vous laisser deux heures de libre pour un moment de pur bonheur. Car, rançon d’un accueil personnalisé, de produits de qualité et d’une cuisine qui ne se la pète pas mais qui flirte avec l’audace, il faut absolument réserver ! De petites tables en petites tables, on ne fait pas forcément les grands bénéfices (c’est pas le but non plus) mais on prend le temps de parler saveurs, savoir-faire et déguste dans la quiétude d’un espace qui semble n’accueillir que nous. Le soir (du mercredi au samedi, de 19h à 21h), la formule change de tonalités mais les manettes restent entre les mains d’Aurore et Simon qui ont repris la partie restauration, des soirées à thème pour pas cher ! Et comme dirait Dora : So fish, so delicious ! cancale 060