Acteurs et réalisateurs de Côte-d’Or

Impossible pour vous de citer un nom d’acteur ou réalisateur de Côte-d’Or ? Alors lisez sans plus attendre ce qui suit pour tout savoir des incontournables, actuels et futurs grands du cinéma !

 

Les incontournables du cinéma français

marlène jobert Artiste complète, Marlène Jobert a fait ses études au Conservatoire de Dijon en même temps qu’elle était aux Beaux-arts de Dijon. Elle s’est ensuite rendue à Paris pour étudier au Conservatoire de Paris tout en étant modèle pour photos et figurantes dans des films. Dès les années 60, elle est repérée par les grands réalisateurs de l’époque. Elle sera ainsi dirigée par Jean-Luc Godard, Louis Malle ou encore Michel Audiard. La belle femme rousse connait également le succès à la télévision et s’attire la sympathie des Français !   Jean-Pierre Marielle Reconnaissable entre 1000 par sa voix caverneuse, cet acteur né à Dijon a ému la France des années 70 par ses rôles comiques ou dramatiques dans des classiques tels que La Valise, Le Diable par la queue, Tous les matins du monde ou encore Que la fête commence. D’abord acteur de second plan, il s’impose vite sur le devant de la scène et est devenu une figure incontournable du cinéma français. Il est nommé Chevalier de la Légion d’honneur en 1992 et Officier en 2007. Cette icône du 7ème art nous a malheureusement quitté en 2019 mais il laisse derrière lui de très belles interprétations dans des oeuvres reconnues. 

 

Ceux à ne pas manquer en ce moment !

Dès ses années de lycée, la dijonnaise monte sur les planches. Sa chance, elle la saisit dès le milieu des années 1980 en décrochant divers rôles dans des courts-métrages. Très vite, cette jolie brune se fait remarquer et tourne dans Jésus de MontréalLe Crime d’Antoine ou encore La Crise. Elle a joué dans de nombreuses séries à succès comme Capitaine MarleauJulie Lescaut, Le Passé d’une femme, Les Deux Flics... Elle a également joué dans la saga Le Cœur des hommes aux côtés de Marc Lavoine.

 

 

On lui doit les images superbes de “Portrait de la jeune fille en feu”, de Céline Sciamma. Celles, aussi, de “L'Inconnu du lac”, “Mon roi”, “Atlantique”, Grand Prix de Cannes 2019. À 44 ans, la directrice de la photographie Claire Mathon est déjà considérée comme l’une des meilleures au monde dans sa profession. Et le meilleur dsimon astierans tout ça ? Claire Mathon est d'origine dijonnaise 

Tout comme son demi-frère Alexandre, son père Lionnel et sa mère Josée, Simon Astier a le théâtre dans le sang ! Déjà depuis son enfance qu’il a passée à Dijon, le jeune Simon s’invente des scénarios avec son ami du collège, un certain Alban Lenoir. Il part ensuite à Lyon où il intègre une troupe de théâtre. Il enchaine les petits rôles au cinéma. Mais ce n’est autre que la série culte Kaamelott, dans lequel il joue Yvain,  qui va le projeter sur le devant de la scène ! Et depuis 2008, il réalise sa propre série Hero Corp, toujours avec son ami Alban Lenoir, dans laquelle il développe tout son univers autour de personnages ordinaires aux pouvoirs de super héros. L’enfant du pays revient parfois à Dijon, où il est possible de le voir dans des matchs d’impros avec ses compères comédiens Arnaud Tsamère, Sébastien Lalanne ou Arnaud Joyet.  

alban lenoir

Depuis le collège, Alban Lenoir et Simon Astier ne se sont jamais vraiment quittés ! Ensemble les deux amis ont monté plusieurs projets artistiques. Ils ont notamment lancé Hero Corp, scénarisé la série Off prime, et co-écrit la pièce « Entre deux ».  C’est au cinéma que leur chemin prend une tournure différente. Alors que Simon préfère la réalisation, Alban s’engage davantage sur la voie d’acteur. Il partagera l'affiche notamment avec Alain Chabat, Max Boublil et Sandrine Kiberlain dans le film Les gamins, et plus récemment dans Antigang et Un Français, films  dans lesquels il est l’un des acteurs principaux.

 

arnaud viard 2 Sa tête vous dit quelque chose ? Si ce n’est pas dans l’un de ses deux films, vous l’avez probablement aperçu dans la mini-série de TF1 « Que du bonheur » ou dans la saga publicitaire « Neuf Box ». Ce bon-vivant qui a passé son enfance et adolescence à Fixin a quitté sa Bourgogne natale pour la région parisienne. Après avoir vu le film de Peter Weir, Le Cercle des poètes disparus, Arnaud se décide à pousser les portes du Cours Florent, la plus prestigieuse école de théâtre en France, école dans laquelle il deviendra enseignant ! En 2004, il réalise son premier long-métrage Clara et moi, avec Julie Gayet, Julien Boisselier et Michel Aumont. Dix ans plus tard, il sort son deuxième film (quelque peu autobiographique) Arnaud fait son deuxième film. Retrouvez son interview lors de son passage à Dijon en 2015 pour la sortie de ce deuxième long-métrage.